Rénovation énergétique des bâtiments : Une urgence, à quel prix ?

Une grande partie du patrimoine immobilier public –et privé aussi- date d’avant l’énergie chère. La rénovation énergétique de tous ces bâtiments devient une urgence, souvent entreprise à l’occasion d’une rénovation fonctionnelle. Mais à quel coût, et avec quelle rentabilité ? Il fut un temps que les moins de vingt ans n’ont pas connu où l’énergie ne coûtait rien, ou presque.
Les temps ont changé. Et vont changer. Hiver comme été. Car la révolution est là : on ne parle plus seulement du coût du chauffage, mais aussi du coût du rafraichissement estival. Même dans nos vallées de montagne, aux six mois de chauffage nous devons désormais prévoir deux ou trois mois de climatisation…. Cela change la donne pour beaucoup d’équipements publics, d’habitations, de lieux de travail ou d’activités collectives. Depuis le premier choc pétrolier de 1973, les coûts de fonctionnement des bâtiments publics ont cessé d’être anecdotiques. Au fil des hausses, et en anticipant les futures difficultés énergétiques, les normes d’isolation se sont continuellement renforcées.
Le N°234 de Mairies des Pays de Savoie, dont l’arrivée chez les abonnés est programmée mi-octobre, évoquera longuement le sujet de la rénovation énergétique, à travers des exemples et des témoignages sélectionnés en Savoie et en Haute-Savoie.

Vous n’êtes pas abonné au magazine ? (page d’abonnement)