Malgré la crise sanitaire, la Foire de Savoie est ponctuelle au rendez-vous

La 92e Foire de Savoie aura bien lieu, du 11 au 21 septembre. Après des semaines de doutes, renforcés par le départ du préfet Laugier, plutôt favorable au maintien de l’événement, les organisateurs ont reçu un avis positif du nouveau préfet.

Pascal Barcella, président, lors de présentation de la Foire de Savoie 2020.

Dès son arrivée en Savoie, le 24 août, Pascal Bolot, le nouveau de préfet de Savoie, avait été informé de l’enjeu du maintien de l’événement marquant « la rentrée économique » du département. Mais il avait prévenu : « Il faut que les organisateurs fassent la démonstration du sérieux de leur projet compte tenu du contexte Covid. Lorsque tous les éléments seront sur mon bureau, je trancherai en essayant de prendre la meilleure décision possible. »

La décision, favorable, est tombée le 28 août, en fin de journée. « L’organisateur de la Foire de Savoie a déclaré l’événement en préfecture, comme c’est l’usage pour toutes manifestations de plus de 10 personnes. À cette occasion, il a présenté aux services de l’Etat les dispositifs et mesures mis en œuvre afin de veiller au respect des gestes barrières et à la distanciation physique et limiter ainsi les risques de propagation du virus : port du masque obligatoire, flux de circulation distincts, gel hydroalcoolique à disposition, nettoyage et désinfection quotidiens… Il a également apporté les garanties nécessaires sur une gestion du flux qui n’excédera pas 5 000 personnes, organisation comprise », détaille le communiqué de presse dont la conclusion précise toutefois que l’accord s’inscrit « sous réserve de l’évolution de la situation sanitaire », dans les prochains jours.

« Cet événement a été préparé depuis plusieurs mois dans la stricte application des référentiels sanitaires réglementaires. Nous nous sommes engagés, auprès de la Préfecture de la Savoie, à la mise en place d’un protocole sanitaire et sécuritaire optimal afin de vous accueillir, vous, l’ensemble des exposants, des partenaires et des visiteurs en toute sécurité. Ce protocole sanitaire sera mis à votre disposition sur notre site internet à compter du mercredi 2 septembre. La Foire de Savoie sait s’adapter… venez masqués, nous nous occupons du reste ! », assurait Pascal Barcella, le président de SavoiExpo, dès confirmation de l’accord préfectoral.

La mise en place du protocole à un coût, de l’ordre de 50 000  euros. L’un des enjeux est de ne pas dépasser la jauge limite fixée à 5 000 personnes. Les 800 personnes, exposants, prestataires et salariés, nécessaires à l’organisation de l’événement sont comprises dans cette jauge limite. « Il faudra compter les sorties, ce que nous ne faisions pas jusque-là, mais notre prestataire est en capacité de le faire. Nous aurons les informations sur les entrées et les sorties en temps réel pour, éventuellement, réguler le nombre des entrées », explique Pascal Barcella, qui estime toutefois que le risque de proximité entre les visiteurs est limité sur un parc de 70 000  m2, dont 50 000  m2 à l’air libre. Les surfaces d’exposition ont été revues, à la baisse, afin de gagner de l’espace pour la circulation. Les allées extérieures sont larges de 6 mètres et de 3 mètres à l’intérieur des huit halls. « Nous sommes des professionnels de l’organisation d’événements. Nous avons présenté un dossier complet au nouveau préfet et à sa nouvelle directrice de cabinet. Il n’était pas question d’organiser la Foire de Savoie sans prendre les mesures sanitaires nécessaires », assure le président de SavoiExpo, un peu, agacé par les esprits chagrins qui s’étonnent de la tenue de l’événement.

SavoiExpo, association organisatrice de la foire, avait beaucoup à perdre en cas d’annulation. Mais elle n’est pas la seule. En 2019, les exposants ont enregistré près de 46 500 commandes ou contacts prospects pour un chiffre d’affaires estimé à 23 millions d’euros (HT). Sur l’année, la foire, les salons et autres événements organisés par SavoiExpo génèrent près de 18 millions d’euros HT de retombées économiques sur le territoire et permettent l’emploi (direct ou indirect) de presque 300 personnes. « La Foire de Savoie est une véritable activité économique. Il faut le dire. En se déroulant du 11 au 21 septembre, elle n’aura jamais aussi bien porté son appellation de rentrée économique », estime Pascal Barcella.