Les gendarmes s’entraîneront sur les sites de l’EPFL de la Savoie

A quoi peut servir un bâtiment voué à la démolition en attendant le début des travaux de réhabilitation ? A qui peut être utile un terrain inoccupé avant son aménagement ? L’Etablissement public foncier local de la Savoie (EPFL) réfléchit à ces questions depuis trois ans. La réponse est pour le moins originale : des sites vacants et des terrains sont gracieusement mis à la disposition de corps de métiers ayant des besoins particuliers pour des entraînements ou des mises en situation.

Assis (de g . à d.) : Jean- Marc Léoutre, président de l’EPFL de la Savoie,  général Laurent Tavel, commandant la région de gendarmerie Auvergne-Rhône-Alpes.
Debout (de g. à d.) : adjudant-chef Bertrand Fillouzeau, du groupement de gendarmerie mobile de Chambéry, adjudant Valentin Mathieu, de l’escadron de gendarmerie mobile de Pontcharra, chef d’escadron Philippe Règne, adjoint au commandant de groupement de gendarmerie mobile de Chambéry, Philippe Pourchet, directeur général, et Vincent Jullien, responsable du pôle patrimoine de l’EPFL de la Savoie (© EPFL de la Savoie).

Après les sapeurs pompiers, la police nationale et l’armée de terre, via le 13e Bataillon de chasseurs alpins, c’est au tour des gendarmes de passer convention avec l’EPFL de la Savoie. L’accord signé le 7 septembre a pour objectif de faciliter la formation tactique des gendarmes, pour les préparer au mieux à gérer les situations de crise auxquelles ils peuvent être confrontés. L’idéal étant de pouvoir s’entraîner sur des terrains proches de la réalité, des exercices seront réalisés sur des propriétés de l’EPFL de la Savoie, préalablement sélectionnées, afin de s’assurer qu’elles remplissent les critères souhaités (plaine, montagne, intérieur, extérieur, complexité de l’environnement…). La convention-cadre de mise à disposition a été signée par le général de corps d’armée Laurent Tavel, commandant la région de gendarmerie Auvergne-Rhône-Alpes, par Jean-Marc Léoutre, président de l’EPFL de la Savoie, et par Philippe Pourchet, directeur général de l’EPFL de la Savoie.