Un nouveau président à la tête de l’Association des maires de France

David Lisnard a été élu président de l’Association des maires de France, prenant la succession de François Baroin. (©AMF)

La 103e édition du Congrès des maires et des présidents d’intercommunalité de France s’est tenue du 16 au 18 novembre à Paris. À cinq mois de l’élection présidentielle, ce congrès revêtait un caractère très spécial, puisqu’il représentait la dernière occasion du quinquennat pour les élus des collectivités de pouvoir assister à des tables rondes et débats avec des membres du gouvernement, et de pouvoir les interpeller directement.

Cette 103e édition était également spéciale, puisque l’Association des maires de France devait procéder à l’élection de son président, François Baroin ayant décidé, après deux mandats, de ne pas se représenter. Alors que beaucoup pensaient qu’une liste d’unité serait candidate, Philippe Laurent, alors secrétaire général de l’Association des maires de France, a constitué une liste concurrente à celle portée par David Lisnard et André Laignel. Une situation assez inédite, qui a beaucoup fait parler avant et pendant le congrès, d’autant que le scrutin se déroulait sur deux jours. Le 17 novembre en fin d’après-midi, le résultat est tombé : David Lisnard, maire de Cannes, a réuni 62,3 % des voix (lire l’encadré ci-dessous).

Le bureau directeur de l’association, qui compte 38 membres, accueille Thierry Repentin, le maire de Chambéry. Le comité directeur, composé de 100 membres, comprend la maire de Megève, Catherine Jullien-Brèches. Tous deux soutenaient la liste de David Lisnard et André Laignel.